L'implication de la cryptomonnaie dans les villes

smart city

Aujourd’hui, ce n’est une surprise pour personne si la question du Big Data et de la dématérialisation des données prend une part importante dans notre quotidien. Avec l’évolution et la modernisation des villes, les structures et leurs habitants vont avoir besoin de trouver des moyens sûrs et fiables afin de traverser cette transition du numérique.

Et pourquoi pas la blockchain ?

En sécurisant les échanges virtuels, celle-ci pourrait très bien répondre aux problèmes de confiance et même révolutionner les us et coutumes de nos bonnes vieilles villes.
Tout le monde en parle, peu de gens l’utilisent, probablement parce qu’ils ne comprennent pas sa portée et qu’elle est difficile à définir. Son image et ses interactions sont encore inconnues du grand public.
En fait, cela fonctionne un peu comme un système d’authentification ( pour des personnes ou des documents par exemple), mais également de sécurisation de transactions, notamment financières, reposant sur la masse de gens, la traçabilité et les algorithmes. Cette nouvelle technologie a vu émerger beaucoup de nouvelles monnaies virtuelles sur toute la planète, comme par exemple le Bitcoin.

Devant tant de possibilités, les usages pour la Smart City commencent à fleurir :
– gérer le circuit local de l’énergie;
– cumuler des points de fidélité et les utiliser dans les commerces de proximité grâce à une cryptomonnaie;
– certifier l’identité des citoyens pour les démarches et les procédures en ligne.

La société Solid a ainsi apporté la blockchain dans le SEL (Système d’Échanges Local de services ou de produits).
« Nous avons créé une monnaie virtuelle locale, le Token, et réalisé une application pour les échanges de services entre les gens »
Kim Dauthel, fondateur du Token.

Demain, la blockchain pourrait très bien développer de nouveaux modèles économiques plus locaux basés sur le citoyen à la fois consommateur et producteur.

Bitcoin & Smart Grid

Nouvelle notion apparue avec les Smart Cities : la smart grid ou réseau de distribution d’électricité intelligent. Ce nouveau système devrait favoriser les échanges d’informations entre fournisseurs et consommateurs d’énergie afin d’optimiser au mieux les flux d’électricité en temps réel, pour une gestion plus efficace et plus écologique.
Avec le développement des panneaux photo-voltaïques chez l’habitant, les expérimentations dans le secteur énergétique se multiplient.

Selon le fondateur de Sunchain, André Joffre, le sujet de la blockchain a pris de l’ampleur, un peu comme un chaînon manquant car là où tout le monde devient producteur et consommateur, il faut gérer des interactions complexes »

Dans cette situation on pourrait imaginer que la blockchain servirait à vendre et / ou acheter de l’énergie, de manière décentralisée et sécurisée.
Des projets de la sorte ont déjà vu le jour aux États-Unis dans un quartier de Brooklyn où l’on travaille sur un système de micro-grid, avec une production et une consommation de l’énergie à une échelle très locale. Les bâtiments du quartier, équipés de panneaux photo-voltaïques, produisent de l’énergie et la réinjectent dans le réseau local. Une plate-forme de blockchain, conçue par Ethereum, permet aux habitants de vendre ou d’acheter cette production à leurs voisins.

En France, Bouygues Immobilier s’est associé à Energisme et Stratumn pour développer une blockchain dédiée aux smart grids. Cette blockchain devrait permettre d’élaborer des contrats, respectant les lois françaises pour acheter et vendre de l’énergie à l’échelle d’un quartier. Partout où les échanges seront décentralisés et où la confiance numérique sera attendue, la blockchain pourrait apporter une solution.

D’autres projets naissent un peu partout dans le monde autour de ce système de blockchain :

Usa
https://www.presse-citron.net/millionnaire-bitcoin-construire-ville-utopique-usa/

Chine
https://cryptonaute.fr/smart-city-chine-lance-systeme-didentification-blockchain/

Sénégal
https://www.socialnetlink.org/2020/01/akon-lance-son-projet-de-smart-city-au-senegal/

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *